S’abonner à
l’Écho des Éditions pour tous

Les Chroniques d’un homme moderne

Flux RSS

Aucun flux RSS ajouté

Ma ville pleure ses roses Agrandir

Ma ville pleure ses roses

par Mouvement parlons mieux

Les poésies de ce recueil, écrites et interprétées par les 60 finalistes de la 20e édition de notre concours annuel de poésie.

Plus de détails

Mouvement parlons mieux

CAD$12.00

30 autres produits dans la même catégorie :

Précédent
Suivant

Mouvement parlons mieux Les poésies de ce recueil, écrites et interprétées par les 60 finalistes de la 20e édition de notre concours annuel de poésie, illustrent bien l'objectif du Mouvement parlons mieux de promouvoir le français parlé.

Ce concours s'adresse à tous les étudiants inscrits à temps plein dans une institution scolaire reconnue par leur province d'origine et a lieu tous les ans en mars dans le cadre de la Francofête de l'Office québécois de la langue française (OQLF). Cette année, Gérald Paquette, chef du service des communications de l'OQLF, agissait comme président du concours. Depuis maintenant six ans, la page couverture est illustrée par Catherine Kuenzi, une jeune artiste montréalaise.

C'est une des strophes du poème Montréal de Katia Belkhodja, Ma ville pleure ses roses, qui a inspiré le titre de ce recueil. Marion Daigle a remporté les honneurs du Groupe 7 à 11 ans avec son poème Si j'avais des ailes. C'est à Kim Ma que revient le premier prix du Groupe des 12 à 15 ans avec Dame! Dame! et Gabrielle Strauss, quant à elle, a mérité le Prix du public pour son poème L'amour comme un oiseau. Le Prix Jules Massé, décerné dans le cadre du volet hors Québec, a été gagné par Gaby Hemond de Colombie britannique pour son poème Si les enfants.

  • Auteur  : Mouvement parlons mieux
  • Collection  : Poésie pour tous
  • Année de publication  : 2004
  • Nombre de pages  : 126
  • ISBN  : 2-922086-34-8
  • Langue  : Français
  • Mois  : Janvier